Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 07:45

   Marguerite Naseau, surnommée la « première fille de la Charité », est née en 1594.

 

  Jeune vachère de Suresnes près de Paris, elle voulut, bien qu'illettrée, apprendre à lire et à écrire aux petites filles des villages environnants. Elle acheta un alphabet et, en demandant auMarguerite-naseau.jpg curé, au vicaire et à toute personne qui savait lire comment se prononçaient les lettres et les mots, elle parvint à savoir lire. Les moqueries de son entourage ne faisaient que renforcer sa détermination malgré les jeûnes forcés et les longues marches dans la campagne.

  Cette jeune femme simple,  fille de la campagne vint trouver Vincent pour offrir sa vie dans le service des pauvres…

  Vincent de Paul qui venait d'obtenir l’aide de femmes assez riches se rendit vite compte que la charité avait besoin d’être organisée. Aussi, en décembre 1617, il créa l’Association des Dames de la Charité. Ces dames accomplissaient un grand travail, mais la demande était si grande qu’il fut nécessaire de trouver d’autres personnes pour les aider. Saint Vincent la présenta à Louise de Marillac elle devint alors la première sœur de la Charité dans la nouvelle congrégation. L'exemple  de Marguerite Naseau fut contagieux

  

  Marguerite se dévoua toute sa vie aux plus pauvres qui ne manquaient pas en cette période du début de la Guerre de Trente ans.

  Elle n'hésita pas à céder son lit à une lépreuse dont elle contracta bientôt le mal. Elle fit joyeusement ses adieux à la communauté et se dirigea simplement vers l'Hôpital Saint-Louis où elle mourut bientôt à l'âge de 39 ans.

  L'Église catholique romaine l'a déclarée Vénérable.

  Une place porte son nom à Suresnes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lutèce - dans Religions
commenter cet article

commentaires

sittelle 28/10/2011 19:38


Le mot "éducation" a sauté, pardon... je comprends parfaitement et partage votre ressentiment; cette dame est assez bizarre et irrégulière dans ses visites ! J'avais répondu en biais sur la musique
mais ne suis pas retournée sur ce blog, votre analyse étant juste à mon sens. Ma foi chrétienne me protège des excès de jugements contre les autres religions, mais je n'en pense pas moins, sans
rien écrire sur le Net car tout est mémorisé.
Je préfère chercher et étudier aussi dans les évangiles primitifs les racines vraies de notre Foi.
Même un article sur l'histoire de la musique peut engendrer de la haine, c'est difficile à admettre.
Il y a toutes sortes de congragations intéressantes, j'avais visité une expo de gemmail à Ruillé sur Loir avec des religieuses du même genre, dévouées et pleines de bonté... Mes amitiés. Jésus
n'aimait pas les tièdes, mais avec les années, j'ai appris à modérer mon pas, on marche aussi dans le bon chemin plus tranquillement... mais toutes les réactions se complètent ! bien amicalement


sittelle 28/10/2011 09:17


Ma mère a été élevée par ces Soeurs, pas toutes bonnes d'ailleurs ! mais elles ont donné une excellente et un enseignement très soutenu après la guerre de 14-18 aux filles de soldats morts pour la
France. le siège est toujours Rue du Bac à la chapelle de Soeur Catherine Labouré je crois bien ?


Lutèce 28/10/2011 17:40



J'ai une admiration infinie pour les personnes qui, comme Marguerite Naseau et tant d'autres anonymes, guidée par le Christ, ont tout donné pour les pauvres, les orphelins, les malades... C'est
vrai, il y a eu, et il y a encore parmi les prêtres et les religieuses, des personnes malfaisantes; mais il y a eu et il y a encore des gens fantastiques, mais de ceux-là on ne parle jamais.
Pourtant, quel exemple pour tous, et particulièrement notre jeunesse agressée par une société où l'argent est seul roi, où l'avidité est récompensée, où la pornographie et la vulgarité pollues
l'innocence, la simplicité, la beauté des sentiments amoureux, où le mensonge est défendu par des lois comme la loi Fabius/Gayssot...


Parmi les commentaires sur votre article intitulé "Une bulle contre les hoquets", un commentaire m'a dégouté. Je site : "Une religion qui est surtout reconnaissable au macabé supendu
sanguinolent, sur une croix, montrant ses côtes décharnées ne peut être un lieu où la vie et la joie sont les bienvenues..." Quelle saloperie, quelle ignorance, quelle méchanceté. Qui est
donc cette personne qui s'autorise à parler de la sorte ? Qu'a t-elle fait de si formidable dans sa vie qui lui permette de parler de Jésus (fils de Dieu ou pas) de la sorte. Baver, cracher,
calomnier la religion catholique est aujourd'hui une chose tout à fait normale, tendance comme on dit. Bizarement, ces mêmes personnes, si courageuses, si informés des méfaits de la religion
catholique et de ceux qui la servent, sont beaucoup plus discrètes vis à vis du Corant qui lui, appelle au meurtre, ou du Talmud, où il est écrit par exemple qu'il n'y a pas de différence entre
un animal et un non-juif.


Entre des personnes comme Marguerite Naseau et des individus comme Aude Terrienne, il y a un fossé, remplis de...



Présentation

  • : Le blog de scripta-manent
  • Le blog de scripta-manent
  • : Textes, archives, découvertes, articles de presses
  • Contact

Recherche

Liens